fbpx

Découvrez l’interview par la Mobile Marketing Association de Charles Deffontaine, CEO et Co-fondateur de TRYGR, spécialiste du eRetail Media qui ambitionne d’accompagner les e-commerçants dans la monétisation de leurs espaces digitaux.

La story de TRYGR. ?

Charles Deffontaine – TRYGR existe depuis mai 2020. Sa marque signifie TRY, « essai » au rugby, et GR pour Growth, la « croissance ». Nous avons vocation à accompagner les e-commerçants dans la création de leur offre e-Retail media /Marketing, et dans l’optimisation de leur eMerchandising au sens large.
Si tous les gros acteurs du e-commerce ont développé leur offre de e-Retail media, ce sujet n’est pas encore adressé par des marchands de plus petite taille. L’ambition de TRYGR est précisément d’accompagner cette typologie de e-commerçants pour adresser cette problématique.
Nous travaillons par exemple avec Golf Plus, un e-commerçant spécialisé dans le golf, sur la création et la mise en place d’une offre eRetail Media sur leur site. Cela passe par le tracking des internautes, par la valorisation des données First Party, mais également par la mise en place d’une offre dans le search, les pages catégories ou les pages produits, avec les recommandations sponsorisées.

Quel est l’impact du mobile ?

CD – Le Retail Media va permettre aux e-commerçants de mieux monétiser leurs audiences mobiles. Aujourd’hui, ces inventaires n’ont pas les mêmes taux de transformation que ceux observés sur desktop, mais nous pouvons néanmoins maximiser la monétisation de ces pages avec une offre publicitaire eRetail Media et ainsi créer une nouvelle ligne de revenus.
Le mobile permet de toucher l’utilisateur au plus proche de l’acte d’achat, à la fois en digital mais également demain en point de vente.
En rapprochant les données du digital et du point de vente, nous pouvons augmenter les performances et les taux de transformation des ventes générées par ce canal.

Vers une convergence entre Trade Marketing et Retail Media ?

CD – Ces deux budgets sont déjà très proches mais notre conviction est qu’ils vont bientôt fusionner, notamment pour les petites marques, qui ont des budgets limités et qui doivent optimiser leurs investissements.
L’important est d’aller là où le ROAS est le plus élevé. Et grâce à la first party data, c’est bien évidemment dans les points de vente digitalisés que l’on obtient les meilleurs résultats.

Si vous voulez en savoir davantage sur l’eRetail Media, n’hésitez pas à lire notre article sur le sujet ! C’est ici !

Prenez rendez-vous avec notre équipe pour une formation gratuite :